1. Accueil
  2. Conseils
  3. La sophrologie et la visualisation positive dans le sport
bien-etre

La sophrologie et la visualisation positive dans le sport

La pratique du sport ne se limite pas uniquement à la force et à l’entraînement pour progresser. En parallèle du physique, l’aspect psychologique joue tout autant un rôle essentiel. La préparation mentale fait partie intégrante de la vie d’un sportif, quel que soit le niveau de pratique. Les exercices de sophrologie sont plus que jamais préconisés pour mener à bien votre vie active et sportive ! On vous explique comment la sophrologie peut vous aider à améliorer vos performances sportives.

Newsletter

Abonnez-vous et recevez gratuitement votre première séance vidéo Croq'Body !

Votre adresse email sera uniquement utilisée par M6 Digital Services pour vous adresser votre newsletter. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désabonnement prévu à cet effet. Pour en savoir plus et exercer vos droits, prenez connaissance de notre Charte de Confidentialité.

La sophrologie et la visualisation positive dans le sport

La sophrologie, qu’est-ce que c’est ?

Apparue en 1967, la sophrologie sportive a été développée à l’initiative du Docteur Raymond Abrezol, pour entraîner l’équipe de ski Suisse en vue des Jeux Olympiques. Les techniques ayant été mises en œuvre à cette époque avaient donné de très bons résultats aux JO d’hiver de 1968. Depuis, la sophrologie accompagne de très nombreux sportifs, de tous niveaux et tous sports confondus. Cela a été par exemple le cas de Yannick Noah, en tennis, qui a toujours utilisé cette pratique lors de ses compétitions, entrainements pour lui et pour ses élèves. Son expérience concerne plus particulièrement des approches au travers des techniques de visualisation présente au sein de la sophrologie.

La sophrologie dans le sport : en 3 temps

Les sportifs, débutants ou confirmés, font souvent face à des problématiques spécifiques liées soit à la régularité, le rythme d’entrainements, les situations sous enjeux ou compétitions : gestion du stress, concentration, maintien de la motivation

Un des problèmes les plus récurrents se situe sur la différence entre les performances de l’entraînement et les performances en compétition. On peut craindre que les résultats puissent être moins bons. En effet, le stress causé par les compétitions peut générer des effets négatifs chez les sportifs comme des insomnies et d’autres troubles pouvant impacter les résultats le jour J. C’est un vrai cercle vicieux : l’enjeu important crée une pression qui génère du stress et les inconvénients qui vont avec, ce qui entraîne à nouveau une pression supplémentaire… La sophrologie est idéale pour réussir à enrayer ce cercle vicieux qui intervient notamment avant, pendant et après l’effort sportif.

En amont de l’effort

  • Prise de conscience et adaptation de son schéma corporel
  • Optimisation de ses capacités et potentiels physiques, psychiques et émotionnels via la préparation mentale (état d’esprit, concentration, confiance en soi, visualisation de mouvements, de l’épreuve à venir, esprit de compétition.)
  • Maintien et renforcement de sa détermination et motivation
  • Gestion du stress (savoir trier le « bon » et « mauvais » stress utile à l’épreuve)

Pendant l’effort

  • Contrôle et adaptation de sa dépense énergétique
  • Meilleure concentration mentale et physique
  • Meilleure maîtrise de soi
  • Sollicitation des muscles optimisée
  • Tension musculaire adaptée
  • Optimisation de la gestion du stress
  • Meilleure connexion esprit-muscle

Après l’effort

  • Meilleure récupération physique et psychologique
  • Meilleure capacité d’acceptation des situations difficiles (échecs, blessure, abandon)
  • Optimisation pour se projeter vers le futur
  • Amélioration de sa prise de recul sur une épreuve (compétition, entrainement)
  • Connaître ses capacités physiques et psychiques

Focus sur deux grands bénéfices de la sophrologie

La confiance en soi

Les respirations et la sophronisation de base vont amener le sportif à se détendre et à plonger dans un état de confiance en se connectant à soi. Ensuite, grâce à la visualisation positive, le sportif va pouvoir vivre par anticipation un geste technique ou une action en déroulant le mouvement et le modifiant si nécessaire. La maîtrise mentale du geste va renforcer la confiance du sportif. Le sportif va s’imaginer mentalement sa réussite, et le système nerveux va être sollicité de la même manière qu’en situation réelle. Il est prouvé et l’avons tous expérimenté, la réussite et la victoire renforcent sans aucun doute la confiance en soi.

Lorsque la personne a connu des victoires et réussites passées, la sophrologie et visualisation positives permettent de faire appel aux ressources précédemment acquises et peuvent l’amener à réitérer ces situations en lui donnant confiance. Si nous avons su le faire auparavant, nous en sommes toujours capables aujourd’hui ! Il est vraiment utile de renforcer ce sentiment de confiance pour performer.

La récupération

La sophrologie va permettre au sportif de récupérer durant différentes phases : lors de l’entraînement, mais aussi pendant et après la compétition. La respiration, outil de base de la sophrologie, amène à l’apaisement et est utilisée au travers de séances de relaxation des individus, mais aussi pour provoquer un relâchement instantané grâce à la respiration abdominale profonde. La sophronisation fait partie intégrale de la préparation mentale du sportif. Les pensées physiques et mentales vont lui permettre de se relâcher musculairement et mentalement. Ce temps de « pause » sera également utilisé pour effectuer un « body-scann » : visualiser les différentes parties de son corps en accord avec les objectifs fixés. Ce lâcher prise total est un moment nécessaire en tout points.

Quels sont les exercices de sophrologie utilisés pour les sportifs ?

Quelque soit votre sport pratiqué, la sophrologie s’ouvre à vous comme un outil utile et bénéfique que vous soyez une sportive sur Croq’Body ou un grand athlète !

Les exercices développés sont similaires, c’est ensuite à chacun de savoir adapter et se les approprier personnellement. Dans la sophrologie, il est donc question d’exercices de visualisation, également appelée imagerie mentale ou visualisation positive et créatrice.
Dans le domaine particulier de la compétition sportive, on utilise la « Sophro Acceptation Progressive » (SAP) qui consiste dans le fait d’accepter progressivement un événement ou action futur en se projetant dans l’avenir et en vivant cette situation de façon positive. Ceci permettant d’aborder le moment T en conditions et sans surprise ni impact négatif.

En parallèle de la respiration, des techniques et méthodes dynamiques de sophrologie peuvent être utilisées dans lesquelles le corps intervient à travers le mouvement et la respiration. Les exercices privilégiés (gestes, mouvements) sont en lien avec le sport pratiqué et peuvent même être créés sur-mesure à chaque sportif avec son sophrologue qu’il convient de consulter pour tout suivi ou conseil sur cette pratique.

Ainsi, au-delà de l’amélioration des performances du sportif induite par une pratique statique ou dynamique de la sophrologie, l’application et apprentissage de la relaxation au quotidien permet aussi le retour au calme nécessaire à l’organisme après une période d’activité intense ou tout autre événement stressant en dehors du sport. Les bénéfices ne sont plus à prouver, il vous reste à essayer pour confirmer !

Photo du rédacteur
Par Manon Rédactrice sport Le 12/23/2020
Partagez cet article sur :

Articles similaires

bien-etre

5 activités physiques pour mieux vieillir

Arrivé à l’âge de 60 ans on devient séniors et moins forts…! Le corps vieilli, change et s’affaibli contre notre volonté …

Lire la suite
bien-etre

5 astuces anti-stress pour la rentrée

Le stress est la maladie du siècle et envahit de plus en plus notre société et nous le subissons plutôt que d’y faire face. Pourtant, il…

Lire la suite
bien-etre

10000 pas par jour : un objectif atteignable et bénéfique !

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), marcher l’équivalent de 10000 pas quotidiennement est le minimum d’activité requise pour se maintenir en forme, préserver…

Lire la suite